Chiffres clés

Afin d’optimiser ses ressources et ses compétences, l’IN2P3 s’est structuré en un nombre limité de laboratoires, d’infrastructures et de plateformes technologiques. En France, il travaille en étroite collaboration avec les universités au sein d’unités mixtes de recherche (UMR) et en partenariat avec divers organismes publics et privés, en particulier le CEA, le CNES et l’Inserm. Tournées vers les grandes infrastructures de recherche (IR/TGIR) nationales et internationales, ses collaborations incluent également les organismes, instituts et universités à l’étranger.

1 000 chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s

 (dont 600 CNRS)

1 500 ingénieur.e.s et technicien.ne.s
700 doctorant.e.s et post-doctorant.e.s

 (dont 1 300 CNRS)

25 laboratoires et plateformes nationales
11 infrastructures de recherche et très grandes infastructures de recherche
50 projets de recherche collaboratifs
15 laboratoires internationaux

 et 2 réseaux de recherche internationaux

15 start-up en activité