Sandrine Huclier obtient une bourse Fulbright-Fondation Monahan

Distinctions Applications biomédicales

Chercheuse au laboratoire SUBATECH, Sandrine Huclier a obtenu une bourse Fulbright-Fondation Monahan. Ce financement franco-américain attribué sur la base de critères d’excellence va lui permettre de poursuivre ses travaux de recherche dans le domaine de la médecine personnalisée aux Etats-Unis.

Sandrine Huclier a fait ses études à l’Université de Nantes (licence et master de chimie) avant d’effectuer un stage au laboratoire Mer Molécule Santé (Isomer) où elle travaille sur les molécules issues d’éponges d’algues. Après un DEA, elle effectue une thèse orientée sur l’environnement au laboratoire SUBATECH avant de devenir maître de conférences à l’Université de Toulon. Elle revient à Nantes pour travailler en lien avec le cyclotron ARRONAX. Elle a effectué plusieurs visites aux Etats-Unis, à l’Université du Missouri et au Brookhaven National Laboratory (BNL).

Depuis quelques années, Sandrine Huclier mène des travaux de recherche dans le champ de la "théranostique" (contraction de diagnostic et thérapie). Elle travaille plus particulièrement sur une paire d’isotopes à base de scandium - l’un utilisé pour l’imagerie, l’autre pour la thérapie qui permettrait d’apporter un traitement plus personnalisé aux patients atteints d’une tumeur cancéreuse. La bourse Fullbright lui permettra de poursuivre ses recherches sur les aspects pré-cliniques à l’Université de Stony Brook (New York) pendant 6 mois.

Créé en 1948, le programme Fulbright soutient les projets d’étude et de recherche d’étudiants, doctorants et chercheurs français, et offre chaque année une centaine de bourses à des candidats français qui souhaitent se rendre aux Etats-Unis. Il compte aujourd'hui plus de 360 000 anciens lauréats à travers le monde et s’honore de compter 53 Prix Nobel et 78 Prix Pulitzer.

Contact

Emmanuel Jullien
Chargé de communication