Les groupements de recherche

Dans un soucis d’animation scientifique, l’institut met en place des structures transverses aux projets de recherche qui favorisent les échanges entre physiciens expérimentateurs et théoriciens sur des questions communes. Ainsi les groupements de recherche (GDR) favorisent la confrontation des résultats de différentes expériences aux prédictions de modèles théoriques et permettent aux physiciens de l’institut de faire émerger de nouvelles idées et initiatives.