Des micrométéorites antarctiques ultracarbonées révèlent un nouveau type de matériau cométaire.

Résultats scientifiques
Astroparticules et cosmologie
Physique nucléaire

Une équipe interdisciplinaire de chercheurs de l’IAS, du CSNSM et de la ligne SMIS du synchrotron SOLEIL a procédé à la première étude systématique en laboratoire de la matière organique provenant de poussières interplanétaires exceptionnelles, les micrométéorites ultra-carbonées (Ultra-Carbonaceous Antarctic MicroMeteorites, UCAMMs). Les résultats indiquent que les processus physico-chimiques à l’origine de la formation de la matière organique des UCAMMs ont eu lieu dans un environnement froid et riche en azote, soumis à un rayonnement énergétique, indiquant que ces micrométéorites proviendraient de la surface de petits corps glacés des régions externes du système solaire.

Cette recherche expérimentale est décrite dans un article récemment publié dans Astronomy & Astrophysicset fait l’objet d’un "highlight" de cette revue.

*
Images en électrons rétrodiffusés mesurées à 15kV des fragments de micrométéorites (UCAMMs) analysées dans cette étude. Les barres d’échelle correspondent à 5 μm pour chaque image.
© DR

 

Référence

  • Dome C ultracarbonaceous Antarctic micrometeorites - Infrared and Raman fingerprints, E. Dartois, C. Engrand, J. Duprat, M. Godard, E. Charon, L. Delauche, C. Sandt and F. Borondics, Astronomy & Astrophysics 609, A65 (2018), DOI : https://doi.org/10.1051/0004-6361/201731322

Contact