Fin de la prise de données O2 : quatre semaines exaltantes pour Virgo !

Résultats scientifiques
Astroparticules et cosmologie

La prise de données LIGO-Virgo annoncée le 1er août vient de se terminer et promet des résultats intéressants.

Cette prise de données, appelée "Run O2", avait démarré le 30 novembre 2016 avec les détecteurs de LIGO. Après une période de mise au point le détecteur Virgo les a rejoints le 1er août 2017. Des candidats d'ondes gravitationnelles ont été identifiés dans les données de LIGO et de Virgo. Ils ont été partagés avec les astronomes des détecteurs partenaires, par exemple des télescopes optiques. Certains événements à l'origine d'ondes gravitationnelles pourraient en effet avoir une contrepartie optique ou électromagnétique et pourraient donc être observés par ces télescopes. Le détecteur Virgo est très important dans cette recherche car il permet de bien mieux localiser la source et ainsi de guider les recherches des télescopes.

 

Les équipes de la collaboration LIGO-Virgo analysent les données collectées afin de présenter prochainement les résultats obtenus à la communauté scientifique et au grand public.

*
La figure ci-dessus montre le cycle utile de l’interféromètre pendant O2 : les données scientifiques ont été collectées pendant plus de 80% du temps sur l’ensemble du run.

 

En savoir plus

Contact

Frédérique Marion