L’ambassadeur de France aux États-Unis visite le Centre Pierre Binétruy

Le 14 janvier dernier l’ambassadeur de France aux États-Unis, Philippe Etienne était le premier invité officiel du tout nouveau Centre Pierre Binétruy (CPB) à l’Université de Californie à Berkeley. Une visite qui souligne l’importance de cette unité internationale du CNRS qui a commencé ses activités au premier janvier de cette année, et qui a pour ambition d’établir un véritable pont entre les chercheurs de l’IN2P3 et le département de physique de l’université californienne.

Les premiers étudiants en thèse ont d’ores et déjà rejoint le directeur du nouveau laboratoire, Radek Stompor, pour travailler sur le fond diffus cosmologique avec leurs collègues américains. Les autres devraient suivre rapidement. « Le CPB va soutenir et encourager la recherche sur les thématiques les plus pertinentes de la cosmologie moderne et de la physique des astroparticules telles que la nature de la matière et de l’énergie noire ainsi que les premières instants de l’évolution de l’Univers, explique le directeur, en utilisant des sondes observationnelles prometteuses comme les supernovae, les relevé des galaxies et du fond diffus cosmologique, mais aussi des ondes gravitationnelles -- une discipline jusqu’à présent largement absente sur le campus de Berkeley -- et des expériences en laboratoire de nouvelle génération.

Image retirée.