LHCb dévoile de nouvelles particules exotiques

Résultats scientifiques Physique des particules

La collaboration LHCb, à laquelle participe le CNRS, a observé trois nouvelles particules et confirmé l’existence d’une quatrième. Il s’agirait de tétraquarks, c’est-à-dire de particules formées chacune de deux quarks et deux antiquarks. En raison de leur composition non standard, ces nouvelles particules ont été classées dans la vaste catégorie des particules “exotiques”, et leur interprétation théorique exacte reste à l’étude. Ces résultats font suite à la découverte des particules type pentaquarks, faite en 2015 par LHCb.

*
Le graphique ci-dessus montre les données (points noirs) de la distribution des masses découlant de l’association des mésons J/ψ et φ. La contribution des quatre particules exotiques est mise en évidence par les quatre structures en pointe en bas du graphique.

 

Références bibliographiques :

 

Pour en savoir plus

 

Contact

Renaud Le Gac