Physique des particules : premières collisions pour l’accélérateur SuperKEKB et l’expérience BELLE-II

Résultats scientifiques

Le 26 avril, des faisceaux d’électrons et positons sont entrés en collision dans le grand collisionneur de particules SuperKEKB, situé à KEK au Japon, près de Tokyo. L’expérience BELLE-II a alors enregistré les premières traces de particules issues de ces collisions. Bien que loin d'atteindre les énergies du LHC, SuperKEKb sera dans quelques mois l’accélérateur le plus "lumineux" au monde ce qui permettra d'étudier finement les propriétés de certaines particules comme les quarks b et c et pourrait révéler des signes de nouvelle physique. Deux laboratoires de l’IN2P3, le Laboratoire de l'accélérateur linéaire (LAL, CNRS/Université Paris-Sud) et l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Université de Strasbourg) sont actuellement impliqués sur l’expérience.

*
Le tout premier évènement d'annihilation d'une paire e+ e- en hadrons observe dans Belle II. © BELLE-II

 

En savoir plus :

 

Contact

François Le Diberder
Isabelle Ripp-Baudot