L’accès aux financements européens

Les projets européens sont une source de financement importante qui vise à structurer la recherche au sein de l’Union. L’IN2P3 encourage ses chercheurs et chercheuses à répondre aux appels à projets de l’actuel programme-cadre pour la recherche et le développement de la Commission Européenne appelé Horizon 2020 (2014-2020).

L’IN2P3 accompagne les équipes de l’institut dans la définition, le montage, la gestion et la mise en œuvre des programmes de recherche européens, en collaboration avec les Délégations Régionales du CNRS présentes au niveau local.

Il entretient un réseau de correspondants Europe présents dans tous ses laboratoires.

En interaction avec le Mesri (Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation) et le bureau du CNRS à Bruxelles, l’IN2P3 suit et participe à la mise en œuvre et la définition de Horizon2020 ainsi que du prochain programme Horizon Europe (2021-2027).

Contact

Mathilde Mossard
Chargée des projets européens

La participation de l’IN2P3 dans Horizon2020

Le programme H2020 est organisé en trois grands piliers qui financent des projets dans tous les champs de recherche existants : excellence scientifique, primauté industrielle, défis sociétaux. Ces grands piliers sont complétés par plusieurs programmes transverses et l’Euratom. L’IN2P3 est principalement impliqué dans le pilier Excellence scientifique qui englobe notamment l’appel INFRA et ERC, et le programme Euratom (Communauté européenne de l'énergie atomique). Les projets financés sont collaboratifs ou individuels.

Les projets collaboratifs

Depuis 2014, la Commission Européenne sélectionne et finance des projets collaboratifs, qui permettent aux pays membres de l’Union Européenne d’exercer des programmes de recherche à grande échelle. L’IN2P3 en a piloté 25, dont 3 en coordination CNRS, dans le cadre de plusieurs appels : les appels INFRA (infrastructures de recherche européennes d'excellence) et Euratom (recherche pour l’utilisation civile pacifique de l'énergie nucléaire de fission et de fusion), et également Marie-Curie RISE (recherche et échanges de personnel), ICT (technologies de l’information et de la communication) et Science with and for Society.

Projet STRONG-2020

strong2020Le projet STRONG-2020 est une initiative structurée pour répondre aux questions ouvertes dans les études d'interaction forte en théorie et en expérience, s'appuyant et allant au-delà des précédents projets Hadron Physics HP, HP2 et HP3.

Les résultats de STRONG-2020 auront un impact significatif dans l'étude de l'interaction forte et du Modèle Standard. Le projet contribuera également à la recherche fondamentale pour la physique au-delà du Modèle Standard, ayant un impact dans d'autres secteurs scientifiques, comme l'astrophysique et les théories des systèmes complexes fortement couplés dans la matière.

Financé à hauteur de 10M€ et piloté par l’IN2P3, STRONG-2020 a démarré mi-2019. Barbara Erazmus, physicienne à l'IN2P3, coordonne le projet qui rassemble 44 institutions européennes et concerne 36 pays engagés dans la recherche de ce domaine.

Projet ESCAPE

escapeLe projet ESCAPE rassemble des partenaires de l'astronomie et de la physique des particules qui collaborent pour la construction de l’European Open Science Cloud – EOSC.

L’EOSC, initiative des Etats membres de l’Union Européenne, est le Cloud Européen permettant un accès universel aux données de recherche via une plateforme en ligne unique. EOSC fédérera les ressources existantes dans les centres de données nationaux, les infrastructures numériques et les infrastructures de recherche, ce qui permettra aux chercheurs et aux citoyens d'accéder aux données produites par d'autres scientifiques et de les réutiliser.

Les actions ESCAPE visent à fournir des solutions permettant d’intégrer des données, des outils, des services et des logiciels scientifiques ; favoriser des approches communes pour la mise en œuvre de la gestion des données ouvertes ; établir l'interopérabilité au sein d'EOSC en tant qu'installation multi-sondes intégrée pour la science fondamentale.

Les projets individuels de l’European Research Council (ERC)

 

Les chercheurs et chercheuses IN2P3 sont fortement impliqués dans le programme European Research Council (Conseil Européen de la Recherche our ERC). Créé en 2007, il attribue des bourses de recherche individuelles sur des critères d’excellence scientifique, pour une durée maximale de 5 ans. Au total, 13 chercheurs et chercheuses de l’IN2P3 ont été lauréats des bourses ERC, qui leur permettent de mener des recherches exploratoires dans des conditions exceptionnelles :

  • Starting Grant pour les jeunes chercheurs - deux à sept ans après la thèse (jusqu’à 2, 5 millions d’euros) : Raphaël Granier de Cassagnac, Marianne Lemoine-Goumard, Cédric Deffayet, Guillaume Pignol, Julien Billard, Raphaël Dupré ;

  • Consolidator Grant pour les chercheurs - sept à douze ans après la thèse (jusqu’à 3 millions d’euros) : Giulia Manca, Vladimir Gligorov, Yolanda Prezado, Justine Serrano ;

  • Advanced Grant pour les chercheurs confirmés (jusqu’à 3,5 millions d’euros) : Elias Kiritsis, Andrea Giuliani, Paulo Privitera ;

  • Synergy Grant pour un groupe de 2 à 4 chercheurs, sans condition d’expérience (jusqu’à 14 millons d’euros) ;

  • Proof of Concept (vérification de concept) à destination des lauréats, pour soutenir la valorisation de résultats obtenus dans le  cadre d’une bourse ERC. 

Le site ERC-CNRS

ERC logoLe site http://erc.cnrs.fr recense les lauréats CNRS de l’European Research Council depuis 2007. Ce site est destiné aux acteurs scientifiques et institutionnels de la recherche en France et dans le monde afin de valoriser les lauréats et d’inciter les scientifiques à participer à l’ERC